Plus de 130 pays répondent à l'appel à redémarrer les systèmes éducatifs, offrant un nouvel espoir aux enfants du monde pour un avenir meilleur

Le Secrétaire général des Nations Unies lance un appel à l'action et une vision de la voie à suivre lors du Sommet des Nations Unies 

New-York, 19 septembre – Alors que le COVID-19 expose les failles des systèmes éducatifs dans le monde, plus de 130 pays se sont engagés aujourd'hui à redémarrer leurs systèmes éducatifs et à accélérer les actions pour mettre fin à la crise de l'apprentissage, lors du Sommet Transformer l'éducation des Nations Unies.

Le Sommet traite d'une crise de l'éducation qui a vu certains 147 millions d'élèves manquent plus de la moitié de leur enseignement en personne, depuis 2020. En 2021, 244 millions d'enfants et de jeunes n'étaient pas scolarisés. Le la pandémie a nui à l'apprentissage de plus de 90 % des enfants du monde – la plus grande perturbation de l'histoire – avec la moitié de tous les pays réduisent leurs budgets d'éducation, aggravant encore la crise.

On estime maintenant que 64.3 % des enfants de 10 ans sont incapables de lire et de comprendre une histoire simple. Cela signifie que, dans quelques années, 1 personne sur 3 sera incapable de comprendre ce même texte, alors que 840 millions de jeunes quitteront l'école à l'adolescence sans qualification pour le monde du travail de demain. Pourtant, moins de la moitié des pays disposent de stratégies pour aider les enfants à rattraper leur retard. Si cela ne se produit pas, ces les étudiants risquent de perdre 10 billions de dollars de revenus au cours de leur vie professionnelle.

"Au lieu d'être le grand facilitateur, l'éducation devient rapidement le grand diviseur", a déclaré le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres. "Les riches ont accès aux meilleures ressources, écoles et universités, menant aux meilleurs emplois tandis que les pauvres - en particulier les filles - sont confrontés à d'énormes obstacles pour obtenir les qualifications qui pourraient changer leur vie."

130 pays s'engagent à donner la priorité à l'éducation

Les engagements sont intervenus après 115 consultations nationales qui a réuni des dirigeants, des enseignants, des étudiants, la société civile et d'autres partenaires pour recueillir des recommandations collectives sur les demandes les plus urgentes.

Près de la moitié des pays ont accordé la priorité aux mesures perte d'apprentissage, tandis qu'un tiers des pays se sont engagés à soutenir la bien-être psychosocial tant des élèves que des enseignants. Deux pays sur trois ont également fait référence à des mesures visant à compenser les coûts directs et indirects de l'éducation pour communautés économiquement vulnérables, et 75 % des pays ont souligné l'importance des politiques d'éducation sensibles au genre dans leurs engagements.

Ces déclarations ont souligné le rôle de l'éducation dans la réalisation de tous les objectifs de développement durable et les liens avec les crises climatiques, les conflits et la pauvreté. Les mesures ont porté sur la relance de la COVID-19 et sur la remise sur les rails des ODD, tout en soulignant la nécessité d'innover dans l'éducation pour préparer les apprenants d'aujourd'hui à un monde en évolution rapide.

Initiatives clés mises en place, y compris le plus gros investissement jamais réalisé dans l'éducation

Le Secrétaire général et Gordon Brown, l'Envoyé spécial des Nations Unies pour l'éducation mondiale, ont annoncé ensemble la Facilité de financement internationale pour l'éducation (IFFEd), la première facilité de financement du genre développée en partenariat avec les gouvernements de la Suède, du Royaume-Uni, Pays-Bas ainsi que la Banque asiatique et africaine de développement. L'IFFEd fournira un financement initial abordable de 2 milliards de dollars pour les programmes d'éducation à décaisser à partir de 2023 et pourrait débloquer 10 milliards de dollars supplémentaires de financement supplémentaire pour l'éducation et les compétences d'ici 2030.

L'UNESCO et l'UNICEF ont lancé Gateways to Public Digital Learning, une initiative mondiale multipartenaires visant à créer et à renforcer des plateformes et des contenus d'apprentissage numérique inclusifs.

Un engagement à agir sur l'éducation en situation de crise a également été révélé, en tant qu'engagement des États membres et des partenaires à transformer les systèmes éducatifs pour mieux prévenir, préparer, répondre et se remettre des crises.

Des appels à l'action ont également été annoncés pour faire face à la crise de l'apprentissage en stimulant l'apprentissage de base, en faisant progresser l'égalité des sexes par et dans l'éducation, et un partenariat pour une éducation verte a été élaboré en réponse à l'appel du Secrétaire général selon lequel la crise climatique est « une bataille pour nos vies ». .

La Déclaration des jeunes exhorte les dirigeants mondiaux à agir maintenant

Le jour de l'ouverture du Sommet de 3 jours, les jeunes défenseurs ont partagé un Déclaration des jeunes avec le Secrétaire général, présentant leurs recommandations collectives aux décideurs politiques sur la transformation qu'ils souhaitent voir, ainsi que leurs engagements d'action en matière d'éducation.

La Déclaration des jeunes est l'aboutissement d'un processus de consultations de plusieurs mois, reflétant les contributions de près d'un demi-million de jeunes. La Déclaration stipule que "pour racheter et refaire l'état du monde, nous devons d'abord transformer l'état de l'éducation". La Déclaration exige que les décideurs incluent les jeunes dans la conception et la mise en œuvre des politiques liées à l'éducation, en tant que partenaires et pas seulement bénéficiaires. Cela exige également des investissements dans le leadership des jeunes et dans une éducation transformatrice en matière de genre.

S'exprimant lors du lancement, le Secrétaire général a souligné que s'il y avait une graine pour prévenir le changement climatique, les conflits violents ou la pauvreté, c'était bien l'éducation.

Au cours du Sommet, le Secrétaire général a également reçu un appel ouvert aux dirigeants pour qu'ils étendent le droit à l'éducation gratuite pour tous les enfants. L'appel a été facilité par Avaaz et soutenu par Malala Yousafzai, messagère de la paix des Nations Unies et lauréate du prix Nobel de la paix, Vanessa Nakate, ambassadrice itinérante de l'UNICEF et militante pour le climat, et les défenseurs des droits humains.

Le Secrétaire général expose la vision de l'éducation, ouvrant la voie au Sommet du futur

Le Déclaration de vision du Secrétaire général publié lors du Sommet trace la voie de l'éducation au 21e siècle. Il sert de contribution aux négociations en préparation du Sommet du futur qui se tiendra à l'Assemblée générale des Nations Unies en 2024.

La déclaration insiste sur la poursuite de la mobilisation mondiale après le succès du Sommet, et sur les États membres et les partenaires qui entretiennent la flamme de la transformation. « Nous devons aller de l'avant ensemble, en nous concentrant sur des actions concrètes là où cela compte le plus : sur le terrain, en classe et dans l'expérience des enseignants et des apprenants.

Le Comité directeur de haut niveau de l'ODD 4 sera responsable de la processus de suivi pour façonner davantage l'avenir de l'éducation et atteindre les cibles des ODD 2030 en matière d'éducation. Le Comité continuera de suivre les progrès, de promouvoir et de faciliter l'échange de connaissances et de pratiques, d'impliquer les jeunes et de défendre la coopération intersectorielle et multilatérale.

Liens clés du sommet Transformer l'éducation :

Contacts médias (des interviews sont disponibles sur demande)

  • Abdel-Rahman Ghandour, Responsable des communications et du plaidoyer, Secrétariat du Sommet Transformer l'éducation, [email protected]
  • Langqi Xhao, Coordination des médias, Secrétariat du Sommet sur la transformation de l'éducation, [email protected]
  • Francyne Harrigan, chef du développement durable, Département des communications mondiales des Nations Unies, [email protected]

Réseaux sociaux

  • Twitter : @TransformingEdu
  • LinkedIn : Education2030UN ➡️ Transformer l'éducation
  • Hashtag : #Transformer l'éducation