28 juin : réunions parallèles

c shutterstock_Rawpixel.com

28 juin : Réunions parallèles de la Journée mondiale de l'engagement


9h00 - 11h30 Salle X      

Réunion des ministres de l'Éducation du GPE 

Partenariat mondial pour l'éducation

Le GPE réunira les ministres de l'Éducation pour discuter de la TES, des questions issues des consultations nationales et des dialogues sur le pacte de partenariat, des éléments clés de la transformation, ainsi que du financement et des partenariats pour transformer les systèmes éducatifs.

Les invités comprendront les 15 ministres facilités par le GPE et tous les autres ministres des pays partenaires faisant partie du partenariat du GPE qui participent au pré-sommet.

Dans le cadre de l'opportunité du TES cette réunion vise à :  

  • Faciliter un dialogue ministériel du GPE sur l'ambition collective de conduire la transformation du système éducatif, avec le soutien du GPE 
  • Reconfirmer l'engagement ministériel du GPE en faveur d'un financement national équitable et efficace, de l'égalité des sexes et du fait de ne laisser personne de côté
  • Proposer comment les partenaires externes peuvent soutenir l'ambition du pays grâce à de nouveaux investissements et partenariats 

La discussion aboutira à une courte déclaration ministérielle qui sera partagée en tant que contribution à la TES, comme proposé par le coprésident du comité consultatif de la TES, le ministre Sengeh.  

En personne


11:00-13:00 Salle X 

Réunion du Secrétaire général adjoint avec les co-responsables du volet Action

(Porte fermée)

En personne  


12h30 – 14h00 Salle XI

Healthy & Educated - Santé et nutrition à l'école pour transformer l'éducation et la vie des jeunes

Parrainé par la Finlande, le Partenariat mondial pour l'éducation et la Namibie, avec le soutien de la Section de la santé et de l'éducation de l'UNESCO, de l'UNICEF et du PAM

Les apprenants en bonne santé apprennent mieux, tandis que la mauvaise santé et le bien-être ont un effet néfaste sur la fréquentation scolaire et les résultats scolaires. Prendre soin de la santé et du bien-être des apprenants est l'un des moyens les plus transformateurs de se remettre de la crise du COVID-19 et de construire des systèmes éducatifs plus équitables, inclusifs et résilients. Cet événement mettra en lumière les diverses actions et partenaires impliqués pour faire de chaque école une école promotrice de santé.

Les conférenciers exploreront les approches intégrées de la santé et de la nutrition à l'école et souligneront leurs effets positifs.

Invités : Maria Nguyen, membre du SDG4 Youth Network et co-responsable de l'Action Track #1 ; l'honorable Li Andersson, ministre de l'Éducation, Finlande, co-responsable d'Action Track #1 ; Stefania Giannini, Sous-Directrice générale pour l'éducation, UNESCO ; Catherine Russell, Directrice exécutive, UNICEF ; Sanet Steenkamp, ​​directeur exécutif au ministère namibien de l'éducation, des arts et de la culture, Namibie ; Kuanysh Altynbekov, directeur général du Centre national de santé mentale, ministère de la Santé, Kazakhstan ; Honorable Pr. Ibrahim Natatou, ministre de l'Éducation, Niger ; Honorable Gaspard Twagirayezu, Ministre d'Etat chargé de l'Enseignement Primaire et Secondaire, Rwanda ; Honorable Jaime Perczyk, Ministre de l'Éducation, Argentine ; Carmen Burbano, Directrice de la Division des programmes scolaires, Programme alimentaire mondial ; Charles North, directeur général par intérim, Partenariat mondial pour l'éducation.

Lisez PLUS

Hybride 


12h30 – 14h30 Salle XII  

Rencontre ouverte : Apprendre à prendre soin de soi, des autres et de la planète : En route vers le TES et la COP28

Fondation Aga Khan, Global School Leaders, Learning Planet Alliance et Teach for All

Il s'agit de la première réunion en personne d'une communauté de pratique (Circle) qui alimente le programme de travail de Glasgow sur l'action pour l'autonomisation climatique. La réunion réunira les membres existants du Cercle et ouvrira ses portes à d'autres participants au pré-sommet qui souhaiteraient se joindre à la conversation. Il servira également d'événement préparatoire à la rencontre proposée par Earthday et ses partenaires le 30 juin. Ce cercle existe pour développer une grande et puissante communauté pour pousser vers un impact réel à différents niveaux (niveau du système, niveau de la classe/capacité, niveau de leadership), avec des résultats tangibles qui transforment l'éducation vers l'action climatique et le leadership, culminant à la COP28, pour l'avancement de l'action climatique et du leadership par l'éducation. 

Ce cercle lui-même est une initiative phare, rassemblant des organisations et des individus clés du monde entier qui travaillent dans le domaine du climat et de l'éducation : deux domaines encore trop séparés pour apporter les changements systémiques rapides nécessaires pour sauver la planète.

Cette réunion contribuera aux pistes d'action thématiques 2 et 3, en travaillant en étroite collaboration avec les enseignants, la profession enseignante et les décideurs politiques au niveau national pour contribuer aux compétences pour la vie et le développement durable. La réunion du Cercle créera une dynamique vers un changement mondial dans l'éducation au climat et présentera des leaders et des champions dans ce domaine, tout en offrant une plate-forme aux enseignants et à la profession enseignante, aux côtés d'experts du climat et d'autres experts en éducation pour partager leur vision et faire entendre leur voix. , en mettant notamment l'accent sur le rôle et l'espace de l'éducation au climat lors de la TES en septembre, afin de s'assurer que cela soit clairement entendu et mis en œuvre lors de la COP28.    

Hybride


14h00 – 15h30 Salle X   

Le moment est venu : faire face aux crises mondiales de l'apprentissage avec des compétences fondamentales

Fondation Bill et Melinda Gates, FCDO, UNESCO, UNICEF, USAID et Banque mondiale

Le monde est au plus profond d'une crise d'apprentissage. Sans action urgente, cette crise risque de devenir une catastrophe générationnelle. L'avenir de centaines de millions d'enfants est en jeu. S'appuyant sur les dernières données sur la pauvreté des apprentissages et les expériences des pays en matière de reprise de l'apprentissage, la session explorera des solutions évolutives fondées sur des preuves qui accéléreront les progrès vers la réalisation de l'objectif de développement durable 4.

Des ministres de l'éducation du monde entier partageront les stratégies qu'ils mettent en œuvre pour relancer et accélérer l'apprentissage, en offrant des exemples concrets de la manière de lutter contre la pauvreté des apprentissages.

Cette réunion est un appel à l'action pour que les pays procèdent aux changements d'investissement et de politique nécessaires avant le Sommet Transformer l'éducation (TES) afin de faire face à la crise de l'apprentissage dans leur pays. Les objectifs spécifiques sont de : 

  • Attirer l'attention sur la crise mondiale de l'apprentissage fondamental et sur les solutions pratiques pour aider les systèmes éducatifs à se rétablir efficacement ;
  • Partager le leadership et les meilleures pratiques des principales interventions qui travaillent à grande échelle pour améliorer les résultats d'apprentissage ; et,
  • Convenir d'un ensemble d'actions que les gouvernements et la communauté éducative au sens large peuvent s'engager à poursuivre afin de s'assurer que les enfants apprennent les programmes de rétablissement. 

Invités : Amina J Mohammed, Secrétaire générale adjointe, Nations Unies ; Catherine Russell, Directrice exécutive, UNICEF ; David Malpass, président, Banque mondiale (message vidéo) ; Stefania Giannini, Sous-Directrice générale de l'UNESCO pour l'éducation ; Jaime Saavedra, directeur mondial de l'éducation, Banque mondiale ; Benjamin Piper, directeur, Éducation, Fondation Bill & Melinda Gates ; Rukmini Banerjee, Fondation pour l'éducation Pratham ; Moukadas Aboubakar, ministre de l'Éducation, République centrafricaine ; Adam Adam, ministre de l'Éducation, Nigéria ; David Moinina Sengeh, ministre de l'Éducation, Sierra Leone ; Victor Godoy, ministre de l'Éducation, Brésil ; Tarek Shawky, ministre de l'Éducation et de l'Enseignement technique, Égypte ; Enkh-Amgalan Luvsantseren, ministre de l'Éducation et des Sciences, Mongolie ; Ibrahim Natatou, ministre de l'Éducation, Niger ; Robert Jenkins, directeur mondial de l'éducation, UNICEF.

En personne    


14h15 - 17h15 Salle XI   

Maîtrise des médias et de l'information et compétences numériques : réseaux, outils, autonomisation pour la transformation de l'apprentissage

UNESCO Secteur de la communication et de l'information et de l'éducation

Le Sommet Transformer l'éducation qui se tiendra à l'Assemblée générale des Nations Unies, pour lequel cette pré-réunion est organisée, vise à forger une feuille de route pour que le système éducatif soit modernisé et connecté, rendant l'apprentissage plus dynamique, inclusif et collaboratif.  

L'objectif de cet événement parallèle sur la maîtrise des médias et de l'information et les compétences numériques : réseaux, outils, autonomisation pour la transformation de l'apprentissage est de faire progresser le dialogue lié au renforcement des capacités numériques - en particulier dans les domaines de la maîtrise des médias et de l'information et du contenu ouvert.

L'événement parallèle consistera en un panel d'ouverture sur l'exploitation des réseaux pour la transformation de l'éducation, suivi de deux sessions :

  1. Dialogue multipartite sur les partenariats pour tirer parti des contributions des médias à l'apprentissage non formel et informel de l'éducation aux médias et à l'information
  2. Discussion technique sur la mise à l'échelle des ressources éducatives libres pour la transformation de l'éducation

Le résultat attendu de cet événement parallèle est un ensemble de recommandations et d'engagements orientés vers l'action pour former la base de propositions futures. Ils seront également reportés au Sommet Transformer l'éducation en septembre 2022 à l'Assemblée générale des Nations Unies. 

Hybride


14h30 – 16h00 Salle VI

Nouveau contrat social et enseignants

UNESCO, Groupe de travail international sur les enseignants pour l'éducation 2030, l'Internationale de l'éducation (IE), l'Organisation internationale du travail (OIT) et la Commission internationale sur les futurs de l'éducation

Pour garantir que l'éducation nous aide le mieux à construire un avenir pacifique, juste et durable, un ensemble de changements culturels sont nécessaires. Cette table ronde vise à faire progresser et à échanger les connaissances sur la manière de créer les conditions pour aider les enseignants à transformer l'éducation. Il fera avancer le programme de transformation en mettant en évidence les éléments clés, au sein et au-delà du système éducatif formel, nécessaires à la transformation de l'éducation et à la construction collective d'un nouveau contrat social pour l'éducation. 

Les panélistes aborderont des sujets tels que :  

  • Renforcement de l'éducation en tant qu'effort public et bien commun, en particulier à la lumière de la diversification des acteurs éducatifs et du déplacement de l'éducation dans les espaces domestiques, 
  • Donner la priorité au bien-être des élèves et des enseignants, en particulier en ce qui concerne les régimes de responsabilité et les tests standardisés à enjeux élevés que l'on trouve dans de nombreux systèmes éducatifs à l'échelle mondiale, 
  • Élargir le rôle de l'enseignant, qui est désormais souvent appelé à être travailleur social, militant pour le climat, prestataire de soins de santé, etc., 
  • Accompagner les familles dans leurs propres efforts pour assurer la réussite scolaire, et leurs liens avec la nécessité d'un travail décent, de l'équilibre travail/vie personnelle et de l'équité d'accès à l'éducation, 
  • Connecter les apprenants à l'emploi et à une variété de parcours de vie viables et dignes (EFTP, apprentissage, parcours d'apprentissage alternatifs) 
  • Faire progresser l'éducation relationnelle et centrée sur l'humain dans un monde numérique 

Invités : M. Pasi Sahlberg, professeur d'éducation (Australie) ; Mme Elisa Guerra, membre de la Commission internationale sur les futurs de l'éducation ; Mme Li Andersson, ministre de l'Éducation, Finlande ; dirigeant du syndicat des enseignants ; Représentant de l'association patronale.

Hybride


15:00 – 16:30 Salle XII

Dépistage universel pour lutter contre la pauvreté des apprentissages et ODD4

UNESCO Mahatma Gandhi Institute of Education for Peace and Sustainable Development (MGIEP), Koweït, Sainte-Lucie

En 2021, la Banque mondiale a souligné que la pauvreté d'apprentissage chez les étudiants du monde entier était de 53 % et atteignait 80 % dans les pays pauvres et devrait augmenter d'au moins 10 % après la pandémie. Les abandons scolaires, qui oscillent actuellement entre 3 et 6 %, devraient passer à 5 et 8 %. Ainsi, malgré l'augmentation des inscriptions à l'école, les objectifs éducatifs mondiaux en termes de qualité de l'apprentissage pourraient être sérieusement menacés. De plus, les évaluations des apprentissages à caractère diagnostique pourraient s'avérer insuffisantes car les apprenants ne bénéficient pas de mesures correctives ciblées. Cependant, la pauvreté des apprentissages et les taux d'abandon scolaire peuvent être considérablement réduits si les besoins des apprenants peuvent être identifiés et satisfaits tôt. L'évaluation internationale de l'éducation basée sur la science et les preuves (ISEEA) recommande l'introduction d'un dépistage, d'une intervention et d'un suivi universels précoces par le biais de protocoles structurés dans les systèmes éducatifs. Le rapport d'évaluation ISEE a été rédigé par un groupe transdisciplinaire de plus de 300 experts de plus de 45 pays, l'UNESCO MGIEP a formulé un ensemble de lignes directrices pour aider les États membres à mettre en œuvre le dépistage universel dans leurs systèmes éducatifs.

Cette réunion est conçue pour être interactive et engageante avec des directives pratiques qui peuvent aider les États membres à comprendre ce qu'est le dépistage universel, ses coûts et ses avantages, et comment il peut pratiquement soutenir la reprise de l'apprentissage dans l'ère post-pandémique.   

Invités : Vera Lacoeuilhe, déléguée permanente adjointe à la délégation permanente de Sainte-Lucie ; Anantha K. Duraiappah, Directrice, UNESCO MGIEP ; Ammaarah Martinus, Chargée de programme senior UNESCO MGIEP et Nandini Chatterjee, Chargée de programme senior UNESCO MGIEP ; Michel Bonsaint, représentant du gouvernement du Québec à la Délégation permanente du Canada.

Lire l' note conceptuelle

En personne


15h30 – 17h00 Salle VII    

Table ronde sur le capital humain en Afrique    

UNICEF, Fondation Bill et Melinda Gates et FCDO

Sensibiliser à la littératie et à la numératie fondamentales, à leur état désastreux en Afrique subsaharienne et à ce qui peut être fait pour aider à améliorer la situation.

Neuf enfants sur dix en Afrique subsaharienne sont incapables de lire une phrase simple à l'âge de dix ans. HCA, ses partenaires et de nombreux membres de la communauté mondiale de l'éducation se concentrent désormais sur la garantie de ces changements. La TES aspire à renouveler l'engagement collectif à faire en sorte que l'éducation et l'apprentissage tout au long de la vie soient un bien public prééminent.

Activités pour :

  • Veiller à ce que l'amélioration de l'apprentissage au niveau de base devienne la clé à retenir pour les décideurs du monde entier
  • Veiller à ce que la réunion suscite un réel regain d'intérêt et d'engagement à faire de l'apprentissage au niveau fondamental une priorité pour les pays
  • Mettre les données, les preuves et les meilleures pratiques au cœur de la réforme de l'éducation
  • Assurez-vous que le monde est conscient que les plus grands champions d'Afrique exigent que nous mettions fin à cette injustice qui laisse nos enfants sans avenir prometteur.

Invités : président Joyce Band; Grâce Machel; Ministres de l'Éducation du Sénégal, de la Sierra Leone et du Malawi, Gouverneurs des États d'Edo et d'Anambra ; Dr Oby Secrétaire. 

Hybride


16h00 – 17h30 Salle X   

Mécanismes transformateurs de réponse d'urgence à l'éducation et financement au sein du Triple Nexus

Partenariat mondial pour l'éducation, Education Cannot Wait, UNICEF, Education Cluster, Global Education Cluster, Save the Children, UNESCO, Allemagne, Norvège, Royaume-Uni, Suisse, Soudan du Sud et Niger

Le monde assiste à une augmentation alarmante du nombre de personnes touchées par les conflits armés, les déplacements forcés, les catastrophes induites par le climat et d'autres crises. Environ 222 millions d'enfants et de jeunes d'âge scolaire sont touchés par des crises à l'échelle mondiale et ont un besoin urgent de soutien en matière d'éducation. Il est donc urgent d'accroître la collaboration entre les partenaires d'urgence et de développement, y compris le secteur privé et les philanthropes, pour renforcer le Triple Nexus Humanitaire, Développement et Paix (HDP) et harmoniser les réponses d'éducation d'urgence aiguë avec la résilience du système éducatif à plus long terme et efforts de consolidation de la paix.
 
Organisée par l'UNESCO, le HCR et l'UNICEF en collaboration avec les principaux mécanismes de financement de l'éducation dans les situations d'urgence et les crises prolongées (EiEPC), Education Cannot Wait (ECW) et le Partenariat mondial pour l'éducation (GPE), une réunion parallèle pré-sommet, « Mécanismes transformateurs de réponse à l'éducation d'urgence et Financement au sein du Triple Nexus' réunira les principales parties prenantes des États membres, des organisations multilatérales, de la société civile, de la profession enseignante et des organisations de jeunesse. La réunion parallèle vise à souligner l'importance des actions éducatives transformatrices en temps d'urgence et de crises prolongées et sert d'appel à l'action pour les décideurs politiques, les partenaires de l'éducation et les donateurs afin de protéger le droit à l'éducation et de donner la priorité à l'éducation avec des efforts bien coordonnés. et un financement accru et ciblé pour garantir l'accès à l'éducation et maintenir une éducation de qualité pour les enfants et les jeunes touchés par la crise ancrés dans le Triple Nexus. 

En personne